Calcul de la vitesse de coupe pour une opération de perçage

Calculez aisément et simplement les vitesses de coupe et de rotation pour vos opérations de perçage.

Pour les opérations de tournage, consultez la page correspondante.

Vitesse de coupe - Perçage

Si besoin, consultez les explications des libellés en-dessous du formulaire de calcul.

mm

Si vous connaissez la vitesse de coupe, saisissez-la ci-dessous, sinon laissez la case vide (cliquez sur Effacer au besoin, afin de faire apparaître la suite du formulaire) et choisissez les options suivantes.

Vitesse de coupe :
m/min
 

Les options suivantes seront utilisées seulement si la case précédente (vitesse de coupe) est vide. Elles servent à déterminer cette vitesse de coupe.

Matière de l'outil de coupe :
Résultats
Vitesse de coupe :
27 à 33 m/min
Vitesse de rotation :
955 tr/min (859 à 1 050 tr/min)
avance par tour :
0,10 mm/tr
Vitesse d'avance :
95 mm/min (86 à 105 mm/min)

Diamètre de perçage

C'est simplement le diamètre du foret utilisé pour percer le trou à réaliser.

Vitesse de coupe de perçage

Les vitesses de coupe lors d'un perçage diffèrent des vitesses de tournage ou de fraisage. Elles sont généralement plus faibles, à cause de l'échauffement important induit par la plongée du foret dans la matière.

Matière de la pièce à usiner

La matière à usiner est l'élément le plus important à connaître pour déterminer la vitesse de coupe.

Matière de l'outil de coupe

D'un impact moindre dans le cadre du perçage, la matière de l'outil de coupe est le deuxième élément à connaître pour évaluer cette vitesse de coupe.

Refroidissement lors du perçage

L'opération de perçage engendre un fort échauffement entre le foret et la pièce, bien plus important que dans les autres types d'usinage. À moins d'un perçage très ponctuel, il est donc primordial de refroidir le foret, avec de l'huile de coupe, de l'eau (mieux : un mélange des deux), ou ventilé par de l'air (comprimé), selon le type de matière travaillée.

Un échauffememnt trop important, même très bref, désaffûte instantanément l'outil en faisant fondre l'arrête.

Perçage du bois

Le bois étant un mauvais conducteur thermique, la chaleur est peu dissipée. Malgré sa faible résistance mécanique en comparaison de l'outil, la montée rapide en température a vite raison de la partie tranchante de l'outil. Moins l'outil est affûté, plus la chaleur augmente et plus l'affûtage souffre. Et en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, ça brûle et ça ne perce plus.

Il est important d'évacuer les copeaux le plus vite possible. Ils emportent avec eux une bonne partie de la chaleur émise lors du perçage. De plus, si les copeaux s'aglutinent le long du foret ou de la mèche, ils engendrent un frotement supplémentaire délétère pour l'outil.

D'une manière générale, lorsqu'on usine le bois, il faut conserver une vitesse d'avance suffisante afin de ne pas laisser le tranchant de l'outil dans la même zone du bois, parce que celle-ci s'échauffe d'autant plus que l'on reste lontemps au même endroit. D'où l'importance d'une avance par tour suffisamment conséquente.

Une suggestion d'amélioration ?

Si vous avez une suggestion d'amélioration pour cette page, vous pouvez vous exprimer ici. Merci.

Note : Votre suggestion n'est pas un commentaire, elle ne sera pas affichée au public.


Liste des pages de calculs

Argent

Automobile

Bâtiment

Conversion

Divers

Électricité

Hydraulique

Informatique

Mathématiques

Arithmétique

Géométrie

Calculs des surfaces

Calculs des volumes et de leurs surfaces

Calculs des développantes

Trigonométrie

Mécanique

Santé

Sciences

Usinage