Coût de l'eau chaude

eau chaude

 Vous souhaitez connaître le coût de revient d'une douche ou d'un bain, ou encore d'une casserole d'eau bouillante, d'un ballon d'eau chaude sanitaire de 200 litres, de votre consommation annuelle d'eau chaude ou, pourquoi pas, d'une piscine ? Utilisez le module de calcul ci-dessous pour tout savoir.

L'eau a une énorme capacité thermique. Élever un litre d'eau de un degré celsius nécessite 1000 calories, soit une calorie par gramme d'eau pour un degré celsius (ou kelvin) d'élévation de température. C'est d'ailleurs sur cette base qu'a été déterminée la calorie.

Calculer le coût de l'eau chaude

 
 
 
   le 
   le KWh
Résultats pour 50 litres
Energie calorifique : 
1 300,00 kilo-calories
soit : 
5 440,50 kilo-joules
soit : 
1,51 KWh
Coût de l'eau froide : 
0,18 €
Coût du chauffage : 
0,23 €
Coût total : 
0,40 €

Coût d'une douche

Lorsque vous affichez la page pour la première fois, l'exemple par défaut est celui selon l'hypothèse d'une douche de 50 litres (presque 7 minutes à 7,5 litres/minutes), avec une température réglée à 38°C pour une eau froide à l'arrivée d'une température moyenne de 12°C. Le coût du m³ est de 3,50 € et le coût électrique est de 0,15 € (cas d'un ballon d'eau chaude électrique standard).

Nous obtenons ainsi une consommation électrique de 1,5 KWh pour un coût d'eau froide de 0.18 €, un coût de chauffage de 0,23 € soit un coût total de 0,40 €.

Voilà de quoi nous renseigner sur nos consommations. Nous pouvons ainsi faire un comparatif avec un bain de 200 litres... Et bien d'autres !

Chauffer une piscine

Le chauffage d'un piscine peut être divisé en deux points :

  • L'énergie nécessaire pour passer d'une température initiale à une autre plus élevée (par exemple de 20°C à 27°C)
  • L'énergie nécessaire pour maintenir cette température.

L'énergie quotidienne nécessaire pour maintenir la température désirée d'une piscine est à peu près égale à l'énergie nécessaire pour faire remonter cette température d'un jour à l'autre.

Par exemple : Si l'eau de la piscine est à 27°C le premier jour et que le lendemain elle n'est plus qu'à 25,5°C en l'absence de chauffage, alors en saisissant ces valeurs (25.5 en T° initiale et 27 en T° finale) avec celle du volume de la piscine et le coût de revient du KWh, le résultat indiquera le coût énergétique quotidien nécessaire pour maintenir cette piscine à 27°C. Le coût de l'eau froide n'est pas à prendre en compte dans ce cas.


Coût du kilo-watt-heure

Le coût du KWh à prendre en compte est celui du coût de revient réel, c'est à dire pondéré par le rendement du système.

Pour un ballon d'eau chaude électrique standard, il correspond précisément à celui qui est facturé par votre fournisseur, puisque le rendement de chauffage d'une résistance électrique est précisément égal à 1. Pour un ballon d'eau chaude thermodynamique, le coût est à diviser par le COP. Par exemple, si le COP est de 3 et le coût du KWh électrique est de 15 cts d'€, le coût réel est de 0,15 / 3, soit 0.05 €.

Avec un chauffage au gaz, fioul ou au bois, essayez d'obtenir le coût de revient réel du KWh produit. Pour le bois, il est d'environ 0.04 € mais il peut être assez variable selon le type d'essence, de fournisseur ou encore d'appareil utilisé pour le brûler. Pour le fioul ou le gaz, le KWh produit est d'environ 0.075 €, mais là encore, le coût de revient réel peut être assez variable, notamment suivant le rendement de l'appareil de chauffage.

Tarif des énergies

Tarifs des énergies au 1er juillet 2015 (en cts d'€ par KWh)
Électricité : 15.43
Propane : 9.38 à 12.89
Chauffage urbain : 9.32
Fioul : 7.78
Gaz naturel : 7.26
Granulés de bois : 6.45 à 6.79
Bûche de bois : 3.6
Bois déchiqueté : 2.7

Calories et calories

Il y a Calories et calories. La nuance est subtile, mais lorsque le mot "Calorie" possède un C majuscule, il s'agit de 1000 calories. Ainsi une valeur de "420 Calories" correspond à 420 000 calories, ou encore 420 kilo-calories.

Capacité calorifique de l'eau

La capacité calorifique de l'eau retenue dans les calculs fournis sur cette page est basée sur une constante de 4185 j/(kg.°C). En réalité, si on souhaitait avoir un calcul très précis ce ne serait pas juste car cette capacité n'est en réalité pas tout à fait constante. Il subsiste quelques variations en fonction du niveau de température. Pour la plupart des usages de cette page de calcul et par souci de simplification, la constante 4,185 j/(kg.°C) est très largement suffisante. Il n'en serait pas de même pour des calculs thermodynamiques nécessitant des résultats précis.

De même, tous les calculs sont réalisés avec une pression supposée à 1013 mBar (pression atmosphérique).

L'évaporation de l'eau

Lorsque l'eau bout, c'est-à-dire lors du passage de l'état liquide à l'état gazeux de l'eau (à 100°C à la pression atmosphérique), la consommation énergétique de l'eau est plus élevée que pendant toute l'élévation de température de 0°C à 100°C. Il faut 539 calories pour passer de l'état liquide à l'état gazeux (vapeur). Ce qui représente 2257 joules. Toutes ces valeurs sont valables à la pression atmosphérique. Si la pression est différente, les valeurs seront elles aussi différentes (mais pas proportionnelles).

L'énergie nécessaire pour faire bouillir l'eau s'appelle la chaleur latente de vaporisation. Lorsque l'eau passe de l'état de vapeur à l'état liquide (comme par exemple lorsque les nuages se transforment en pluie), cette énergie s'appelle chaleur latente de condensation.

Chaleur latente de vaporisation ou de condensation représentent les deux faces d'une même énergie.

La liquéfaction de l'eau

De même, lors du passage de l'état solide à l'état liquide, l'énergie nécessaire pour changer d'état est très élevée, quoique bien moindre que précédemment. Il faut 80 calories (335 joules) pour passer de l'état solide (glace) à l'état liquide.