Risques non assurés

Personne ne prend en compte les risques non assurés. Pourtant ils sont réels et il est judicieux de les estimer. Pour simplifier la démarche vous avez le choix entre cinq niveaux de risque, de "nul" à "fort". A titre d'exemple :

  • casse moteur ;
  • vol (alors que vous n'êtes pas assuré contre le vol) ainsi qu'incendie, vandalisme etc...
  • véhicule non remboursé suite à un accident où vous êtes en tort ou bien un accident seul, sans tierce partie, alors que vous n'êtes pas assuré tous risques ;
  • franchises d'assurances et clauses contractuelles ne couvrant pas certains cas;
  • autres risques divers et variés auxquels on ne pense pas ;
  • pas d'assurance du tout...

Attention, un risque non assuré, même fort, ne se substitue pas à une assurance "Responsabilité civile" ni à une assurance pour la vie et la santé du conducteur. Seuls le matériel peut être pris en compte.

Le tout est à moduler en fonction de votre situation, votre lieu de vie, votre façon de conduire etc... Ce n'est pas une science exacte, mais il est raisonnable de prendre en considération cet aspect.